La croisée des pensées

Un forum à la croisée des pensées et des mondes...
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les semences oubliées

Aller en bas 
AuteurMessage
La Farfadette

avatar

Messages : 397
Date d'inscription : 03/07/2012
Localisation : Ben euh ?... Ici...

MessageSujet: Les semences oubliées   Lun 23 Juil - 5:36

Je suis sidérée, j'ai vu au journal parlé, qu'il serait dorénavant interdit d'utiliser, de vendre ou de semer des semences de légumes oubliés !? Déjà j'ignorai que tout cela était réglementé et payant ?!! Il existerait même un catalogue officiel des semences commercialisables.
Mais c'est une menace contre les droits fondamentaux non ? Mais où allons-nous ? Si on ne peut même plus tenter de sauvegarder un patrimoine, tout ça pour que ça profite aux multinationales du secteur en question. Sans dire que ces semences, vu qu'elles sont « oubliées » elles ne sont certainement pas produites à l'échelle nationale comme une multinationale je suppose... Alors ou est le problème ou le danger ? La planète pète vraiment les plombs... baned

Bientôt nous aurons le droit de ne manger que ce qui est autorisé, et on ne pourra plus cuisiner ses petits plats comme on veut, va falloir acheter des droits pour cuire un oignon... nainhache
Revenir en haut Aller en bas
http://plume-d-astuce.wifeo.com/
Fox Inabox

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 07/07/2012

MessageSujet: Re: Les semences oubliées   Lun 23 Juil - 5:54

Qu'est-ce que tu appelles "légumes oubliés"? est-ce que ce sont les variétés ancestrales, du patrimoine? Car aucune loi ne peut régir ce qui est tombé dans le domaine public. Or des variétés ancestrales font partie du domaine public et sachez que toutes les lois concernant la reproduction des plantes brevetées ne sont effectives que si vous commercialisez sans autorisation le produit obtenu. Autrement, vous êtes tout à fait libre, sauf matériel génétiquement modifié, de faire comme bon vous semble. Le matériel vivant n'appartient à personne. Il n'y a aucun fondement constitutionnel et légal qui donne une exclusivité de droit sur la vie. Les compagnies peuvent essayer (et le feront) de vous poursuivre, mais il n'y a pas de loi contre la reproduction du matériel végétal par semis (hors OGM, merci Monsanto), en dehors du clonage des variétés brevetées. Cela irait simplement à l'encontre de la survie de l'espèce humaine.
Revenir en haut Aller en bas
La Farfadette

avatar

Messages : 397
Date d'inscription : 03/07/2012
Localisation : Ben euh ?... Ici...

MessageSujet: Re: Les semences oubliées   Lun 23 Juil - 6:44

Alors d'après ce que j'ai lu, mieux je te fais un copier-coller =>
Citation :
La Cour de Justice de l’Union Européenne a confirmé le 12 juillet dernier l'interdiction de commercialiser les semences de variétés traditionnelles et diversifiées qui ne sont pas inscrites au catalogue officiel européen. Des associations comme Kokopelli ou Semailles se retrouvent dans l’illégalité: elles préservent et distribuent ces semences.

Pourtant, il suffirait d'inclure ces variétés anciennes au catalogue officiel pour les commercialiser en toute légalité. Seulement voilà, elles se trouvent dans le domaine public et après 20 ans, si personne ne les a réinscrit au catalogue, elles en sortent. Il faut pour cela payer assez cher, explique Catherine Andrianne de Semailles. "A cause de cette réglementation, il y a plus de 80% de la biodiversité qui a disparu", dit-elle.

Il ne suffit pas de payer pour inscrire une semence au catalogue officiel, il faut aussi que l'espèce réponde aux critères de Distinction, Homogénéité, Stabilité (DHS). Ces critères sont discriminants, selon Kokopelli, "puisqu’ils impliquent que les semences soient… très peu variées. Seules des variétés hybrides F1 ou des variétés lignées, quasi cloniques, répondent à ces critères, qui ont été établis dans le seul but d’augmenter la productivité selon des pratiques industrielles".

Malgré un assouplissement de ces critères pour les variétés dites de conservation, ceux-ci restent inadaptés pour les variété traditionnelles. Pour Nature & Progrès et les défenseurs des semences paysannes, "cette décision est un contresens historique grave qui s’apparente à un déni de la sélection végétale réalisée par l’être humain depuis 10 000 ans".

L'industrie, elle défend les variétés nouvelles: la réglementation permet de garantir le financement de la recherche. Pour le Prof. Bernard Bodson de Gembloux Agro Bio Tech ULg, les variétés issues de la recherche sont plus résistantes et plus productives.

De là à parler de concurrence déloyale, il y a peut-être un pas à ne pas franchir... On pourrait pourquoi pas classer les anciennes variétés au patrimoine naturel sans que cela ne gêne la création de nouvelles variétés plus standardisées pour les agriculteurs.

source RTBF info

Ca fout les boules non ?! pale J'estime que personne n'a le droit de toucher à ce qui est naturel, le naturel n'appartient à personne...
Revenir en haut Aller en bas
http://plume-d-astuce.wifeo.com/
Fox Inabox

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 07/07/2012

MessageSujet: Re: Les semences oubliées   Lun 23 Juil - 7:54

Ah oui, mais là, il s'agit de l'interdiction de commercialiser ces semences. On peut toutefois continuer de les semer. Oui, ça me met en colère car il y a de très bonnes compagnies qui déploient de grands efforts pour retrouver des variétés d'antan et les mettre à la disposition du public et cela permet de conserver des caractères génétiques utiles, qui pourraient nous sauver de la famine et de certaines maladies, un jour. La notion de caractère fixe dans les semences a changé avec le temps, mais ces variétés d'antan présentent tout de même une assez bonne homogénéité, et avec des pratiques culturales traditionnelle et saine, il n'y a pas de quoi faire un fromage (on sème beaucoup, on fait le tri dans la levée, on choisit fidèlement les caractères de la variété semée, question de respect pour tout le travail accompli par des générations de jardiniers). Bien sûr, apparemment, je ne sais pas ce que fout l'Union Européenne depuis vingt ans, mais encore une fois, elle agit avec l'imbécilité la plus accomplie.

Au Québec, on peut non seulement commercialiser ces semences en toute liberté, les hybrides F1 et les nouvelles variétés sont protégées, bien sûr, mais en plus, on a le droit de faire ce qu'on veut en dehors d'une relation commerciale.

Et donc, voici la solution horticole et activiste que je vous propose: ne vendez pas vos semences, échangez-les. Organisez, chaque année, dans votre commune ce qu'on nomme "la foire aux semences". Depuis des générations, les jardiniers amateurs et des pro, aussi, cultivent leurs variétés ancestrales avec amour, en récoltent des semences, les bichonnent, et les échangent au printemps pour d'autres semences ancestrales. Cela dure une journée, on échange de tout, selon nos intérêts, et on permet même l'échange de souches de mycélium pour les mycophiles chevronnés, parce qu'on n'est pas sectaires, nous autres des jardins, dans notre gourmandise. Et si vous voulez repeupler l'Europe en légumes d'antan, et si les démons de l'agro-a ont tout foutu en l'air, faites-moi signe, et avril venu, je vais vous trouver de quoi sauver l'humanité des tomates rouges toutes pareilles et des poivrons sans vitamines. Je ne puis vous dire comme les horticulteurs sont fous amoureux de la diversité dans le monde végétal, autant dans les espèces botaniques que le monde des cultivars, nous sommes des généticiens romantiques, aussi, croyez bien qu'on veille, et même, laissez-moi vous dire un secret: je ne connais pas un seul horticulteur professionnel qui se soumettrait à une loi l'interdisant de ne pas reproduire à des fins non-commerciales une plante maraîchère ancestrale si tel est son bon plaisir. On respecte la nature en ne semant pas d'invasives, on respecte la loi en ne produisant (presque) pas de narcotiques, mais on respecte surtout nos descendants, et la vie en lui permettant de s'exprimer dans toute la variété des caractères génétiques dont elle se montre naturellement capable.
Revenir en haut Aller en bas
La Farfadette

avatar

Messages : 397
Date d'inscription : 03/07/2012
Localisation : Ben euh ?... Ici...

MessageSujet: Re: Les semences oubliées   Mer 25 Juil - 3:05

Dans mon village, ce n'est pas la foire aux semences, mais la foire aux plantes... Chacun y vient avec ce qu'il a en trop et repart avec d'autres trucs... Il y a des fleurs, comme des arbustes, et à mon avis, si on cause un peu, il doit y avoir des semences aussi ... Wink C'est juste le fait que ça passe à la télé qui m'énerve, et je suis absolument d'accord avec toi, si on a envie de semer tel ou tel truc, on le fait et puis c'est tout ! Non mais, c'est qui eux ? nainhache
Revenir en haut Aller en bas
http://plume-d-astuce.wifeo.com/
La Farfadette

avatar

Messages : 397
Date d'inscription : 03/07/2012
Localisation : Ben euh ?... Ici...

MessageSujet: Re: Les semences oubliées   Sam 6 Oct - 22:20

Tiens, ça me fait penser que dans mon village, il y aura la journée de l'arbre en novembre pouce La commune en distribue gratuitement, c'est cool hein ! Bouffon
Revenir en haut Aller en bas
http://plume-d-astuce.wifeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les semences oubliées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les semences oubliées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vocabulaire dépassé...Mots oubliés...
» Terre Natale - La Légende de Drizzt 1 - Les Royaumes Oubliés
» Salvatore, R.A. - Une aube nouvelle - La Légende de Drizzt 10 - Les Royaumes Oubliés
» "Les oubliées"
» Salvatore, R.A. - L'Héritage - La Légende de Drizzt 7 - Les Royaumes Oubliés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La croisée des pensées :: Philolipop, partie sérieuse du forum :: Actualités-
Sauter vers: